© AndreyPopov / IStock.com

(Relaxnews) – Pour trouver les meilleurs prix pour acheter un nouveau produit high-tech, une majorité de Français explique consulter en priorité plusieurs sites internet (64%) ou alors simplement attendre les soldes (52%). A peine plus d’un tiers (36%) utilisent des comparateurs de prix en ligne, selon une étude publiée par Franfinance à l’occasion du CES, qui se déroule à Las Vegas (Etats-Unis) jusqu’au 11 janvier 2019.

Selon cette étude, il apparait que 80% des personnes interrogées possèdent un smartphone, 21% de l’électroménager connecté, 19% un ou plusieurs produits de santé connectés, 11% une montre connectée et 9% un assistant vocal. D’une manière générale, les Français changent ces produits lorsqu’ils ne fonctionnent plus (61%). Seuls 3% les renouvellent à chaque innovation marquante. En ce qui concerne les produits remplacés qu’ils n’utilisent plus, 48% déclarent les recycler tandis que 35% les donnent, 28% les revendent, 24% les conservent et 12% les jettent.

Les principaux critères, cités unanimement, pour l’achat d’un produit high-tech sont la qualité (99%), la fiabilité (98%) et le prix (97%). Suivent les fonctionnalités proposées (97%), les performances (96%) et la durée de vie (92%). Le choix de la marque (69%), tout comme les avis sur internet (68%) ou le design (66%) viennent bien après.

Au niveau du budget, la plupart des Français prévoient un budget compris entre 50 et 300 euros pour acheter une enceinte nomade (81%), un assistant vocal (79%) ou un smartphone (56%). Pour d’autres biens comme de l’électroménager connecté (54%), un téléviseur (54%) une console de jeu (50%) ou un ordinateur (48%), ce budget sera surtout compris entre 300 et 1.000 euros.

Enfin, interrogés sur le développement des produits connectés dotés d’intelligence artificielle, les Français se montrent à la fois enthousiastes et méfiants. Si 77% pensent que ces nouvelles technologies vont leur faire gagner du temps, ils sont aussi 81% à s’inquiéter de la protection de leurs données personnelles.

Cette étude a été réalisée par l’institut CSA du 4 au 6 décembre 2018 auprès d’un échantillon de 1.001 répondants constitué d’après la méthode des quotas. Plusieurs questions étant à choix multiples, le total des réponses peut parfois dépasser 100%.

source AFP-Relaxnews