© FRED DUFOUR / AFP
- Publicité -MIB_EVODIA-SEPT-2019

(AFP) – Huawei a conservé sa place de numéro 2 de l’industrie du smartphone au deuxième trimestre 2019, après Samsung et devant Apple, malgré les sanctions américaines imposées au géant chinois des technologies, d’après des études d’analystes publiées mercredi.

Le groupe a réussi à doper ses ventes dans un contexte d’essouflement global du marché, et continue de talonner le leader sud-coréen du secteur.

Les ventes mondiales de smartphones ont baissé de 2,6%, à 341 millions d’unités écoulées entre avril et juin, mais elles pourraient se stabiliser après plusieurs mois de déclin, d’après le cabinet Strategy Analytics, qui a compilé ces chiffres.

Samsung a augmenté ses parts de marché à 22%, grâce à une hausse de 7% des ventes d’appareils. La croissance a surtout concerné les modèles d’entrée et de milieu de gamme. Huawei représente 17% du marché, et Apple 11%.

« Huawei a surpris tout le monde avec une croissance annuelle de 8% de ses ventes de smartphones », a déclaré Neil Mawston, directeur de Strategy Analytics.

« Ils ont notamment fait un bond sur leur marché domestique ce trimestre. Ils cherchent à compenser les incertitudes en termes de régulation dans d’autres régions, comme l’Amérique du Nord et l’Europe », a-t-il ajouté.

Apple a aussi vu ses ventes progresser de 8%, d’après des estimations de ce cabinet. La firme californienne ne dévoile plus le nombre d’unités écoulées, mais les smartphones lui ont rapporté près de 26 milliards de dollars d’avril à juin, 12% de moins que l’an dernier.

Le groupe « se stabilise en Chine grâce à des ajustements de prix et à un programme d’échange dynamique, mais d’autres marchés comme l’Inde ou l’Europe réagissent moins bien aux prix élevés des iPhone », a commenté Woody Oh de Strategy Analytics.

Le cabinet Counterpoint Research est arrivé à des conclusions similaires, avec Samsung, Huawei et Apple en tête dans un marché globalement en baisse en termes d’unités vendues.

« L’interdiction américaine (sur la vente de technologies à Huawei, ndlr) ne s’est pas traduite en une baisse des ventes ce trimestre, mais cela va se produire », estime Tarun Pathak, analyste chez Counterpoint.

« Dans les mois qui viennent, il est probable que Huawei se montre entreprenant sur son marché domestique, mais cela ne suffira pas à compenser la baisse à l’international. Et cela va précipiter le déclin du marché mondial de smartphones en 2019 », a-t-il commenté.

Les études montrent que les fabricants chinois Xiaomi and Oppo conservent la quatrième et la ciquième places, essentiellement grâce à leurs ventes dans leur pays.

D’après Counterpoint, les cinq leaders chinois (avec Vivo et Realme en plus) détiennent à présent 42% du marché total, un record.

source AFP-Relaxnews