© Google

(Relaxnews) – Alors que la fermeture définitive de Google+ est actée pour le mardi 2 avril 2019, plusieurs services d’archivage en ligne mettent tout en oeuvre pour conserver le plus de traces possible du réseau social.

Manque d’intérêt de la part des internautes et multiplication des failles de sécurité auront eu raison de Google+. Le 2 avril, le réseau fermera définitivement ses portes et plus aucun post ne sera accessible. Il n’est déjà plus possible aujourd’hui de créer de nouveaux profils ou de nouvelles communautés.

Afin de garder une trace, la plus grande possible, du contenu de Google+, Internet Archive et Archive Team ont ainsi d’ores et déjà annoncé, notamment via un post sur Reddit, qu’ils allaient s’efforcer d’archiver sur leurs serveurs le maximum de publications possibles. A base de scripts, les deux organisations souhaitent ainsi pouvoir collecter un maximum de données afin de les sauvegarder et de les laisser accessibles d’une façon ou d’une autre. Seules les publications publiques et toujours en ligne sont susceptibles d’être ainsi préservées.

Dans quelques jours, Google+ va donc rejoindre Buzz, Picasa, Talk ou encore Allo au « cimetière » des services abandonnés au fil du temps par la firme de Mountain View (États-Unis).

source AFP-Relaxnews