© Nippon Telegraph and Telephone Corporation

(Relaxnews) – Nippon Telegraph and Telephone Corporation (NTT) vient de faire la démonstration d’une transmission de 100 Gbit/s sans fil pour la première fois dans le monde à partir d’une toute nouvelle technologie ringardisant d’ores et déjà la future 5G. Le déploiement à grande échelle de ce que la société a baptisé le multiplexage par OAM (pour Orbital Angular Momentum, soit « moment cinétique orbital ») n’est cependant pas envisageable avant 2030.

C’est dans le cadre d’expériences en laboratoires que cette prouesse technique a pu être réalisée. NTT a ainsi effectué des expériences de transmission à une distance de 10 m en utilisant un système compatible avec la bande de fréquence de 28 GHz. Au total, NTT a réussi à générer simultanément 11 signaux de données, chacun fonctionnant à une vitesse de transmission de 7,2 à 10,8 Gbit/s, pour un résultat global atteignant les 100 Gbit/s.

Il s’agit de résultats dépassant tout ce qui a jusque là été atteint, puisque cette transmission sans fil atteint un niveau près de 100 fois supérieur à celui du WiFi ou de la 4G, et environ 5 fois à celui de la 5G dont le lancement est prévu d’ici 2020.

A court et moyen terme, cette technologie pourrait parfaitement aider à accroître les performances de la 5G pour de nouveaux besoins nécessitant toujours plus de vitesse de connexion (arrivée des voitures connectées et autonomes, développement de la réalité virtuelle, diffusion de programmes vidéo en très haute définition, etc.).

NTT annonce qu’il présentera plus en détail ces résultats au Wireless Technology Park à Tokyo, du 23 au 25 mai 2018. Même si tout cela reste pour l’instant assez abstrait, cette expérience (réussie) laisse augurer à l’avenir des possibilités exceptionnelles.

– Le principe de multiplexage par OAM de NTT expliqué en vidéo : youtu.be/jKLBzmHmX1Y

source AFP-Relaxnews