© yenwen / IStock.com

(Relaxnews) – La prochaine cérémonie des « World’s 50 Best Restaurants » se déroulera début juin 2020 à Anvers, en Flandre belge, une région méconnue de nombreux consommateurs, où pourtant d’innombrables jeunes chefs titillent les papilles des gastronomes les plus avisés. Présentation du curriculum vitae gourmand de la Flandre. 

La Flandre, de quoi parle-t-on ?
Si Lille est surnommée la capitale des Flandres – françaises faudrait-il préciser -, la Flandre correspond à l’une des régions belges où le néerlandais est la langue officielle. Elle inclut la capitale Bruxelles et est délimitée au nord par la frontière néerlandaise et au sud par la région wallonne. Celle-ci s’étire depuis la ville d’Ypres, toute proche de la frontière tricolore jusqu’à Hasselt. Au nord, la Flandre comprend aussi les villes d’Anvers, de Gand ainsi que la petite Venise belge, Bruges. Les habitants du nord de la France connaissent les environs pour ses ancrages maritimes tels que Nieuport, la Panne et Ostende, qui offrent des séjours à la plage au bord de la mer du Nord.

Quelle cuisine ?
À l’évocation de la Flandre, bière et frites viennent à l’esprit immédiatement. Pourtant, la région ne se résume pas qu’à ces icônes culinaires. Il y a aussi le chocolat bien sûr. Même s’il s’agit d’un autre délicieux cliché, rappelons que la maison Leonidas est née à Bruxelles. L’atelier de chocolat de l’enseigne, qui s’appelle Godiva, a aussi vu le jour dans la capitale belge, tandis que la marque Côte d’Or est née dans la région bruxelloise, à Schaerbeek. En dessert, la gaufre bruxelloise supplante tous les autres produits. La capitale belge revendique sa paternité, au détriment de Lille et de Liège. Rappelons que les trois recettes de gaufres ne sont pas identiques. À Bruxelles, on mange une gaufre à la pâte alvéolée et à la texture légère, tandis qu’à Liège elle est ovale et des perles de sucre fondent à la cuisson. À Lille, la gaufre est très fine et sèche, à l’image de la recette de la réputée maison Meert.

Dans un genre salé, en Flandre, la street-food est une deuxième passion. Il y a les baraques à frites, bien sûr, que l’on appelle « fritkot », mais aussi de petites échoppes ambulantes qui délivrent des recettes inspirées de la mer. La croquette de crevettes grises est un de ces trésors. Les gourmands commandent aussi bulots et autres crabes dans leur plus simple appareil. Côté produits locaux, on cultive le chou de Bruxelles et les asperges (blanches).

Et pour accompagner le tout, on ose un verre de genièvre. Si la culture de la bière a été inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco en 2016, on le sait moins, mais la Flandre est la Mecque en matière de dégustation de cette eau-de-vie de grain. La ville de Hasselt en a fait sa spécialité.

Quels chefs ?
La Flandre s’est dotée de trois nouveaux restaurants étoilés au sein du dernier cru Michelin annoncé fin 2018. Deux d’entre eux sont situés à Anvers : Nathan et Franq. Le restaurant EED à Louvain complète le trio. Dans la région, le chef doublement étoilé Christophe Hardiquest est une des figures emblématiques qui brille depuis Bruxelles, avec son restaurant Bon Bon. Par ailleurs, la Belgique ne compte qu’un seul restaurant trois étoiles, qui se trouve dans la région flamande, à Kruisem précisément. C’est le restaurant Hof Van Cleve où officie le chef Peter Goossens. 

source AFP-Relaxnews