© miodrag ignjatovic / IStock.com

(Relaxnews) – Au pays de la gastronomie où le burger a détrôné le jambon-beurre pour la première fois en 2017 avec près de 1,5 milliard d’empilages engloutis, 57% de Français se disent adeptes des fast-food, rapporte une étude OpinionWay pour l’enseigne Independence Burger ce vendredi 19 juillet. 

Alors que les consommateurs affirment leur goût pour les produits locaux, leur préférence pour les circuits-courts ou encore leur propension à préférer le bio, une nouvelle étude confirme qu’ils n’ont pas pour autant perdu le plaisir d’un fast-food. Quant au cliché qui veut que les hommes soient les plus gros mangeurs de McDo et autre Burger King, ce sondage vient faire taire les mauvaises langues puisque 61% des Françaises se déclarent adeptes des fast-foods contre 54% pour ces messieurs. Réalité ou les hommes craignent-ils encore le regard des autres en affirmant adorer s’empiffrer d’un burger aussi dégoulinant qu’appétissant ? 

Si le burger a été revisité à la sauce « France » depuis longtemps avec des recettes de buns maison, des viandes tricolores ou du fromage de nos régions, le concept de la restauration rapide, avec lequel le secteur a conquis ses premiers consommateurs, fonctionne toujours. 72% des adeptes apprécient y manger parce qu’ils sont servis en deux coups de cuillère à pot. Seuls 29% plébiscitent le caractère familial des lieux. Le bon goût n’est cité qu’en troisième position (27%), devant la variété du choix (17%). 

Les plus jeunes, âgés de moins de 35 ans, sont plus nombreux à revendiquer le bon goût des fast-foods (42%).

Pour autant, les consommateurs n’en oublient pas leurs nouvelles habitudes : la grande majorité (91%) aimerait ainsi que la restauration rapide cuisine des produits frais.

Cette étude a été réalisée auprès d’un échantillon de 1.027 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, interrogées du 26 au 27 juin 2019.

source AFP-Relaxnews