© all rights reserved

(Relaxnews) – Si le succès du champagne repose sur le principe de l’assemblage, la champagne prend aussi le parti de parier sur l’expression d’un seul et même terroir lorsque les vignerons esquissent des étiquettes mono-crus. Grand cru, héritage, cépage ancien… Ces parcelles promettent d’embouteiller des sensations de caractère. En voici sept pour accompagner des plats de fête à l’élégance affirmée. 

Champagne Aspasie, Aspasie Brut cépages d’antan blanc de blancs 2011

L’originalité de choisir un champagne mono-cru réside dans la sélection d’un nectar qui fait le pari de la découverte d’un cépage ancien. La maison Aspasie tente la proposition en assemblant des raisins champenois peu courants, à savoir l’Arbanne et le Petit Meslier, à 40% chacun. Le pinot blanc complète l’assemblage. A cette recette insolite s’ajoute le fait que le travail n’a été opéré que sur une seule et même parcelle, Le Walin, dans la Vallée de l’Ardre, à l’ouest de Reims. Un champagne atypique. 

Prix : 83 euros

Jacquart Chouilly Grand Cru 2014

La jeune maison de champagne a décidé de mettre en relief le goût du temps, à travers l’unique grand cru de Chouilly. Elle lance en effet une nouvelle collection dédiée à présenter les facettes d’un champagne mono-cépage. Ici, le millésime 2014 dresse le portrait du chardonnay, en provenance de la côte des blancs. Seules 1.000 bouteilles ont été numérotées pour cette édition prestigieuse. 

Prix : 65 euros

Champagne Chapuy, Grand Cru Oger 2014

Pour les fins palais à la recherche d’élégance ou pour accompagner un crustacé, la maison Chapuy condense l’éclat du grand cru Oger dans une seule et même cuvée, en provenance de l’année 2014. Élaboré par deux soeurs qui ont repris le flambeau du domaine familial, le champagne propose une lecture précise de la Côte des Blancs, grâce au travail de ce domaine qui ne compte que neuf hectares.

Prix : 90 euros

Champagne André Tixier et Fils, les Chemins d’Amis extra brut

Généralement, le pinot meunier est utilisé en complément du pinot noir et/ou du chardonnay pour peaufiner un assemblage. Ce raisin est rarement mis en valeur. Il fallait donc oser lui consacrer une cuvée complète, qui plus est sur un mono-cru. Cette cuvée présente en effet le fruit d’une parcelle dont les vignes sont âgées en moyenne de 42 ans et est baptisée Les Chemins d’Amis, situé à Ludes dans la Montagne de Reims. Un nectar de caractère signé par ce champagne de vigneron qui a pour atout aussi d’afficher un tarif très compétitif. 

Prix : 25,90 euros

Leclerc-Briant, Le Clos des trois Clochers 2014

La célèbre maison de champagne qui s’est imposée comme fer de lance de la culture en biodynamie propose une présentation du premier cru de Villers-Allerand où elle cultive 30 ares de vignes dans ce village de la Marne. Ici, le chardonnay développe une sensation crémeuse dès le début de la dégustation et n’omet pas les notes minérales qui déjà fait la réputation de la maison. La pureté du nectar est d’autant plus assurée par une absence de dosage.

Prix : 130 euros

Duval-Leroy, Petit Meslier 2007

La maison de Vertus a consacré une collection complète au fruit addictif de ces parcelles au caractère bien trempé. On y trouve notamment un cru réservé à un cépage ancien, le petit meslier. Duval-Leroy ose construire une cuvée entière autour de ce raisin blanc oublié pour proposer une dégustation puissante et complexe. 

Prix : 90 euros

Champagne Christian Bourmault, Clos Bourmault 

Au sud d’Epernay, la côte des Blancs est vouée à la cause du chardonnay où l’élégance de ce cépage s’exprime dans la plus grande finesse auprès de grands crus comme Avize. Et c’est justement dans ce village recherché par les amoureux des bulles que la maison Bourmault cultive une parcelle entièrement consacrée au chardonnay, intitulée Le Derrière de l’Eglise. Le millésime 2005 compose une grande partie de cette belle étiquette des champagnes de vignerons. 

Prix : 60 euros sans coffret (68 euros avec coffret et ciseaux)

source AFP-Relaxnews