© All Rights Reserved

(Relaxnews) – Initié en réaction à l’explosion de la restauration rapide, le mouvement slow food milite pour une alter-consommation, c’est-à-dire une rémunération juste aux producteurs, l’incitation au choix des produits du terroir et de proximité. Il n’avait jamais encore répertorié les adresses françaises s’inscrivant dans cette dynamique ; l’action se réservant jusqu’ici à des manifestes pour le droit au bien manger.

Le mouvement slow food est à l’initiative d’un critique gastronomique italien, Carlo Petrini, qui veut sensibiliser la population à une approche différente de la gastronomie, à la suite de l’ouverture d’un fast food en 1986 à Rome. A l’exact opposé du système de la restauration rapide, qui incite à engloutir son repas sans attendre et en quelques bouchées seulement, le journaliste veut inciter au contraire à prendre le temps de savourer chaque seconde d’un déjeuner. Les plaisirs de la table sont au coeur de son action, et par répercussion, il défend les traditions culinaires, le travail des producteurs, le respect du produit…

Ces valeurs sont aujourd’hui martelées par une gigantesque brigade de chefs français et étrangers. Et pour autant, le mouvement slow food n’avait jamais encore réuni dans un seul et même guide ces adresses où l’on produit du bon, tout en respectant la nature. Edité chez Plume de carotte le 19 avril prochain, l’ouvrage ambitionne de réunir tous ces lieux, installés aux quatre coins de la France, engagées dans l’action. Celles-ci sont accompagnées de la mention des chefs qui subliment ces produits. Les lecteurs apprendront comment préparer ces ingrédients et bénéficieront de conseils d’utilisation. 

Le grand guide slow food des produits du terroir français, association internationale du slow food et Cindy Chapelle, Plume de carotte, 21 euros, parution le 19 avril

source AFP-Relaxnews