© Courtesy of S.Pellegrino

(Relaxnews) – Le concours S.Pellegrino Young Chef rempile pour une quatrième édition, dont la grande finale aura lieu en 2020. Cette compétition de cuisine internationale rebat les cartes avec de nouvelles règles et des prix qui seront attribués en marge de la nomination du lauréat. 

Initié il y a quatre ans pour révéler de jeunes talents de la cuisine internationale, le concours S.Pellegrino Young Chef se déroule désormais sur un an et demi, le temps de la sélection jusqu’à la grande finale, qui a eu lieu à Milan en mai 2018.

Toutefois, les règles ont été modifiées, révèle le webzine de la marque d’eau italienne Finedininglovers, puisque les candidats ne seront plus répartis en fonction de 21 régions, mais 12. En clair, douze jeunes chefs représenteront leur pays et/ou leur zone géographique. Pour chaque sélection, quinze candidats cuisineront en espérant devenir le champion régional.

Par ailleurs, les critères de sélection qui étaient au nombre de cinq ont été réduits à trois, et consisteront désormais à faire preuve de connaissances techniques, de créativité et à exposer ses croyances personnelles. Les inscriptions seront ouvertes à compter du 4 février. Les prétendants au titre doivent être âgés de trente ans tout au plus, et avoir une expérience en cuisine d’au moins un an, en tant que chef, chef de partie ou sous-chef. Le dossier de candidature doit comprendre la présentation d’un plat. 

Malgré cette réduction de prétendants au titre, le concept de « mentors » – c’est-à-dire de grands chefs reconnus, encadrant et motivant les jeunes talents a été conservé. En France, Frédéric Anton, le chef triplement étoilé du Pré Catelan, avait accepté ce rôle de coach. 

Enfin, outre l’annonce du grand gagnant, la compétition attribuera d’autres prix à l’occasion de chaque finale régionale. De jeunes chefs seront félicités pour leur mise en exergue de « pratiques socialement  responsables » (S.Pellegrino award for social responsability), leur capacité à connecter plusieurs cultures à travers leur plat (Aqua Panna award for connection in gastronomy) et pour leur capacité à retranscrire dans l’assiette leur philosophie personnelle (Fine Dining Lovers food for thoughts award). 

En 2018, le jeune chef japonais Yashuhiro Fujio avait remporté le titre, suite à l’évaluation d’un jury composé de grands chefs tels que Dominique Crenn, Paul Pairet, Virgilio Martinez ou encore Anna Ros. 

source AFP-Relaxnews