© Courtesy of Rocambolesc Gelateria

(Relaxnews) – Alors que la troisième saison de la série surnaturelle de Netflix a été lancée il y a près d’une semaine, le chef pâtissier du restaurant espagnol triplement étoilé El Celler de Can Roca a préparé une édition limitée de glaces qui honorent chacune un élément du scénario. Il en fait lui-même la promotion sur son compte Instagram

La nouvelle saison de « Stranger Things » se déroule à l’été 1985, et le scénario ne manque pas de mettre en relief la consommation de glaces à travers plusieurs personnages. Il n’en fallait pas moins au grand chef Jordi Roca pour trouver l’inspiration et délivrer sa propre vision du script. Pas moins de six bâtonnets ont été façonnés et reprennent chacun à leur manière tout ce qui concourt à rendre la série de Netflix surnaturelle. D’ailleurs, Jordi Roca a enfilé le costume de Joe Kerry, qui joue le personnage de Steve, vendeur de glaces, pour une vidéo promotionnelle de ses créations. Atteint d’une malade rare qui l’oblige à parler en chuchotant, le pâtissier transforme ce qui aurait pu être un talon d’Achille en un atout, établissant ainsi une atmosphère aussi intriguante que dans « Stranger Things ». 

La fameuse tête du Démogorgon en forme de fleur a été reproduite et propose des saveurs autour de la mûre. Un autre bâtonnet met à l’honneur le côté obscur de la série, avec une préparation au yaourt et réglisse sur lequel on reconnaît les bras gélatineux de l’Upside down, l’univers parallèle sur lequel repose l’intrigue de la série à succès. 

Le chef serait-il fan de Dustin, l’un des adolescents de la série à la recherche de l’identité d’espions russes ? Il lui dédie en effet l’une des recettes, qui reproduit son visage, au goût de bergamote, fraise et fruit de la passion. On retrouve d’ailleurs les contours du fameux magnétophone que le jeune acteur transporte avec lui. Cette glace-ci est au cola. 

Jordi Roca est sans nul doute un aficionado de « Stranger Things » puisqu’il rappelle l’adoration que voue Eleven aux gaufres Eggo dans la première saison. Chez Jordi Roca, la gourmandise devient glacée. Une dernière recette est parfumée à la confiture de lait et offre la surprise d’un goût cerise à l’intérieur, qui dégouline d’un côté comme une goutte de sang. 

Seule ombre au tableau : cette collection, baptisée logiquement « été 85 », est produite en série limitée à 2.000 exemplaires. Ceux-ci seront écoulés à compter du jeudi 11 juillet via les boutiques Rocambolesc gelateria du chef, ouvertes en Espagne. 

source AFP-Relaxnews