© kitchenaid

(Relaxnews) – Objet design autant qu’indispensable pour les chefs que pour les pâtissiers amateurs, le robot KitchenAid a propulsé la griffe américaine au rang d’icône. L’appareil a construit son succès dès son invention en 1919.

Une invention qui fait date

Le robot Kitchenaid s’appuie sur un système conçu en 1919. Son inventeur Herbert Johnson a l’idée d’adapter pour un usage domestique un pétrin qu’il avait mis au point pour les professionnels de la boulangerie. L’invention est perfectionnée avec un mouvement planétaire, qui consiste à travailler la pâte de façon circulaire tout en allant chercher profondément dans le bol. Le robot prend le nom de H5. H comme celui de la version professionnelle qui a servi d’inspiration. Le robot est alors multifonctions puisqu’il peut aussi hacher, couper, trancher et battre. L’appellation de la marque proviendra ensuite d’une remarque lancée par la femme d’un dirigeant de la société. Celle-ci s’étant écriée : « I don’t care what you call it, it’s the best kitchen aid I’ve ever had » (« Peu importe comment vous l’appelez, c’est la meilleure « aide » culinaire que je n’ai jamais eue »).

Un succès porté par les stars, la publicité et le design

En 1927, quelque 20.000 exemplaires se sont déjà écoulés. Le robot KictehnAid devient populaire grâce aux stars de l’époque qui vantent ses mérites. L’industriel Henry Ford ne cache pas apprécier l’invention, tout comme l’acteur américain John Barrymore ou l’actrice et danseuse Ginger Rodgers. Même la reine de Hollywood, Myrna Loy, utilise le robot. C’est en 1936 que l’invention entre dans la légende : le designer Egmont Arens, qui est aussi l’éditeur de Vanity Fair, dessine le célébrissime modèle « K » que l’on utilise encore aujourd’hui. En tout, Arens imagine trois modèles davantage adaptés au budget des Américains. Le robot KitchenAid n’adoptera sa gamme de coloris très variés qu’à partir de 1950. Entre temps, en 1937, il est devenu encore plus indispensable avec des accessoires interchangeables. 

Un objet pour les chefs et les « pâtisseries lovers »

Le robot KitchenAid n’arrive en France qu’en 1994, déployant la même année de nouvelles couleurs vives. Les grands chefs ne manquent pas d’en installer dans leur cuisine, tout autant que les cuisiniers amateurs. En 2012, KitchenAid dévoile un tout nouveau robot doté d’un bol relevable de 6,9 litres, et surtout plus puissant. Son moteur présente 1,3 ch. Son bruit a été réduit.

Fin 2018, la griffe américaine a démarré les festivités pour son centenaire en lançant une édition vintage de son robot. L’appareil arbore un look glamour, couleur bleu clair, gravé des années de naissance et du centenaire et équipé d’un bol en céramique à picots. Une version en édition limitée à 250 exemplaires commercialisée 899 euros. Présente à Las Vegas au Consumer Electronic Show (CES) qui a fermé ses portes le 11 janvier dernier, la marque concrétise son entrée dans le XXIe siècle avec une tablette de cuisine connectée à Google Assistant. De quoi ouvrir une nouvelle page de son histoire…

source AFP-Relaxnews