© All Rights Reserved

(Relaxnews) – Et s’il ne fallait plus attendre les grandes occasions pour faire pétiller les bulles champenoises ? Près de quatre Français sur dix conservent au frais un flacon pour célébrer des moments imprévus, révèle une étude Opinionway/M&C Saatchi Little Stories X GAD/ Le Syndicat général des vignerons de la Champagne. 

Du champagne pour célébrer Noël… ou tout simplement parce qu’on en a envie. Historiquement associé aux grandes occasions, le champagne tente de se défaire de son image qui impose sa consommation à des moments bien précis. Le Syndicat général des vignerons de la champagne a lancé une campagne pour formater les convictions et décomplexer ceux et celles qui aimeraient faire sauter le bouchon sans attendre un anniversaire. 

Une minorité de Français a déjà passé ce cap, surtout des consommateurs d’âge mûr. Parmi ceux qui ont en effet toujours une bouteille de champagne au frais en prévision d’un imprévu, 91% ont plus de 50 ans. Une tendance en progression ? Les millenials sont également prompts à décomplexer la consommation du champagne, et sont plus nombreux que leurs aînés à conserver un flacon au réfrigérateur : 35% pour les 18-24 ans contre 27% pour les 25-34 ans et 30% pour les 35-49 ans. 

Pourquoi attendre les fêtes de fin d’année pour faire pétiller le champagne ? 45% de Français ont déjà ouvert une bouteille pour célébrer une bonne nouvelle tandis que 7% ont voulu fêter le premier jour des vacances. Mais, le champagne peut aussi parfois ne pas être lié à un événement : il s’est déjà invité dans un apéritif improvisé de 32% de consommateurs, alors que 19% confient avoir choisi du champagne simplement pour célébrer l’instant.

Cette étude a été réalisée auprès d’un échantillon de 1.001 personnes âgées de 18 ans et plus, interrogées du 7 au 9 mai 2019.

source AFP-Relaxnews