© Julie Trannoy
- Publicité -MINI-BANNIERE_468-x-68_100VOSGES_JEP2020-01

(Relaxnews) – Schepers Bosman, né d’une association entre Sanne Schepers et Anne Bosman, a remporté la deuxième édition du concours Les Étoiles Mercedes-Benz. Les deux créateurs, qui ont gagné un prix de 20.000€, un cahier de tendances offert par PeclersParis et un accompagnement offert par Mercedes-Benz, reviennent pour Relaxnews sur cette victoire, et présentent leur marque, leurs inspirations et leur vision de la mode.

Relaxnews : Vous venez de remporter le concours Les Étoiles de Mercedes-Benz. Que ressentez-vous ?
Schepers Bosman : C’est vraiment excitant. Nous ne réalisons toujours pas. C’est tellement exceptionnel.

Qu’est-ce qui vous a poussé à participer à ce concours ?
C’est une très grosse plate-forme qui permet aux jeunes talents d’exposer leur travail au monde. Il y a également un jury fantastique, Alexis Mabille (président du jury, NDLR) est l’un des rares créateurs de haute couture à travers le monde. Il voit votre travail, tout comme les membres du jury, c’est vraiment une opportunité unique.

Cette année, le thème était la sportivité automobile. Qu’est ce que cela vous a inspiré ?
Nous avons commencé à regarder des sports de vitesse, en faisant attention aux détails et aux combinaisons qu’ils portent. Mais nous voulions faire quelque chose de féminin, alors nous avons regardé d’anciennes campagnes publicitaires de Mercedes-Benz avec des femmes vraiment féminines à côté de voitures de sport. Nous avions dans l’idée de faire quelque chose avec des détails sportifs et très féminins, et des tissus spéciaux.

Est-ce qu’il est plus difficile d’être jugés par des professionnels ou par le public ?
C’est différent. Nous pensons qu’il était important pour nous d’être jugés par un jury professionnel, car ce sont des gens du milieu de la mode, et donc des personnes avec qui nous avons besoin de travailler. 

Quelle était votre situation avant le concours. Aviez-vous déjà votre propre marque ?
Oui, nous avons déjà notre marque Schepers Bosman. Nous avions fait une collection, et en juillet nous en avons fait une seconde. Nous nous connaissons depuis notre licence de l’ArtEZ Institute of the Arts Arnhem, depuis dix ans maintenant. Nous avons étudié chacun de notre côté, l’un en France, l’autre à Londres, puis nous sommes revenus en Hollande, avons travaillé en freelance avant de lancer notre propre marque.

Qu’est-ce que cette récompense va changer pour vous ?
Mercedes est une telle plate-forme pour mettre en avant notre travail que gagner le concours est forcément une grande chance pour nous, une belle opportunité. Grâce à ce prix, nous allons pouvoir développer notre marque par nous-mêmes, et développer notre atelier. Nous avions les fondements, et maintenant nous pouvons construire notre maison.

La fashion week de Paris débute ce soir. Est-ce l’objectif ultime pour nous ?
Oui, complètement. Nous aimons Paris. Londres est cool, Milan est belle, New York va à cent à l’heure, mais Paris est la mode.

source AFP-Relaxnews