© Dries Van Noten

(AFP) – La maison de couture belge Dries Van Noten, indépendante depuis plus de trente ans, a cédé la majorité de son capital au groupe espagnol Puig, déjà propriétaire des marques Jean Paul Gaultier, Nina Ricci ou encore Paco Rabanne.

Dries Van Noten, âgé de 60 ans et considéré comme un des créateurs les plus brillants de l’école belge aux côtés de Raf Simons ou Martin Margiela, a lancé sa marque en 1986. 

Jeudi, la société familiale catalane Puig, spécialisée dans les parfums et cosmétiques, a annoncé en être devenue « actionnaire majoritaire », pour un montant non précisé.

Dries Van Noten devient pour sa part actionnaire minoritaire « sur le long terme », et « continuera d’assurer les fonctions » de directeur de la création et de président du conseil d’administration de la société, précise le communiqué. La maison restera également basée à Anvers.

« Je suis très heureux d’ouvrir ce nouveau chapitre de l’histoire de Dries Van Noten et de partager mon travail de designer avec Puig », a déclaré le styliste. « J’ai cherché un partenaire solide pour l’entreprise que j’ai bâtie depuis plus de trente ans », ajoute-t-il.

Dans le monde de la mode, Dries Van Noten était une des rares maisons indépendantes avec à sa tête son styliste d’origine, à l’instar de Giorgio Armani, Pierre Cardin ou encore Agnès B.

Dries Van Noten va donc passer sous pavillon espagnol et rejoindre un groupe qui compte déjà dans son escarcelle de célèbres marques comme Jean Paul Gaultier, Carolina Herrera, Nina Ricci ou encore Paco Rabanne. Puig a également noué des contrats de licence avec Prada, Christian Louboutin et Comme des Garçons.

– Virtuose de la couleur –

Le chiffre d’affaires de la maison belge n’est pas connu, mais Puig la décrit comme « une des maisons de couture indépendantes les plus prospères », avec un réseau de plus de 500 magasins dans le monde.

« Nous sommes plus que ravis de cette alliance avec Dries Van Noten et ses équipes. Nous sommes impatients de contribuer au développement de la marque Dries Van Noten, reconnue pour son exceptionnelle créativité », a commenté Marc Puig, PDG du groupe espagnol.

« En tant que maison indépendante, Dries Van Noten a bâti une réputation exceptionnelle grâce à ses collections avant-gardistes. Notre entrée au capital de Dries Van Noten prouve, s’il en était besoin, notre volonté stratégique de développer notre activité Mode. Aujourd’hui, nous sommes fiers d’accueillir Dries Van Noten, aux côtés de nos autres marques de mode », a-t-il ajouté.

Puig et Dries Van Noten, « toutes deux entreprises privées, partagent une culture et des valeurs communes et sont engagées dans une croissance intuitive et maîtrisée », résume le communiqué.

Dries Van Noten a présenté en 2017 son 100e défilé de mode. Adulé par les rédactrices de mode, ce maître flamand est un virtuose de la couleur qui aime jouer les contrastes, combinant les imprimés et les matières dans un subtil équilibre entre classicisme et extravagance.

Né à Anvers en 1958 au sein d’une famille de tailleurs, ce créateur discret, à l’écart des tendances, a commencé dans le vêtement  pour homme avant de se lancer également dans la mode féminine.

Ce diplômé de l’Académie royale des beaux-arts d’Anvers a présenté sa première collection à Londres, en 1986, avec le groupe des « Six d’Anvers », parmi lesquels les stylistes Ann Demeulemeester et Walter Van Beirendonck, avant de mettre le cap sur Paris où il défile depuis 1991.

En 2014, le musée des Arts décoratifs à Paris a consacré une rétrospective à ce poète de la mode, intitulée « Inspirations ».

source AFP-Relaxnews