© LUDOVIC MARIN / AFP

(AFP) – Le Printemps va ouvrir son premier magasin à l’étranger, en 2021 à Doha, la capitale du Qatar, et espère doubler son chiffre d’affaires d’ici 10 ans pour le porter à 3,5 milliards d’euros, a annoncé mardi le PDG du groupe, Paolo de Cesare.

En lançant mercredi un nouveau plan stratégique 2020-2030, l’enseigne plus que centenaire, rachetée en 2013 par des investisseurs qataris, change de dimension, elle qui jusqu’à présent ne s’était jamais risquée à l’étranger, à l’inverse de son grand rival, les Galeries Lafayette.

« Doha est une destination luxe incontournable: avec 35.000 m2 répartis sur trois étages, ce nouveau magasin sera notre deuxième plus grand après celui du boulevard Haussmann », qui en compte 45.000, a affirmé M. de Cesare lors d’une conférence de presse.

Le Printemps Doha fera partie d’un complexe entièrement dédié au luxe: hôtel, parc à thème, appartements, spa, etc.

Le groupe a également annoncé qu’il ouvrirait début 2021 un autre magasin à l’étranger, à Milan (Italie), mais dans un format beaucoup plus resserré, de 2.500 m2, sur le modèle de celui du Louvre.

Ce magasin, qui « capture le flux des 10 millions de visiteurs annuels du musée » selon M. de Cesare, est extrêmement rentable et peut être facilement transposable dans d’autres lieux tout aussi touristiques.

« Dans les dix ans, nous comptons réaliser entre cinq et dix ouvertures de magasins à l’étranger », a souligné M. de Cesare.

Le groupe a par ailleurs annoncé ses résultats annuels, clos au 30 mars 2019, moins bons que prévus en raison d’un « fort impact » des manifestations des « gilets jaunes », a précisé son PDG.

En septembre, il avait annoncé tabler sur des ventes « record » avec une croissance de 6 à 8%: le groupe n’a finalement augmenté son chiffre d’affaires « que » de 3% à 1,7 milliard d’euros.

« Jusqu’au 24 novembre, nous dégagions une croissance de 5,5% mais depuis décembre, nous subissons un changement significatif de tendance, avec un repli de 3,3% », a précisé M. de Cesare.

Enfin, le groupe a annoncé l’acquisition de la plateforme Made in Design, qui se présente comme le « leader européen de la vente en ligne de mobilier design, luminaires et décoration », sans en dévoiler le montant.

source AFP-Relaxnews