© ALAIN JOCARD / AFP
- Publicité -MINI-BANNIERE_468-x-68_100VOSGES_JEP2020-01

(Relaxnews) – La maison Lacoste a créé l’événement, ce mercredi 27 septembre, en présentant sa collection printemps-été 2018 au Jardin des Tuileries, en plein cœur de Paris, après 14 ans d’absence. Un défilé attendu, qui lançait également les festivités liées au 85e anniversaire de la marque au crocodile. Pour l’occasion, Felipe Oliveira Baptista, directeur artistique de Lacoste, a revisité le patrimoine de la maison avec humour, audace et inventivité.

C’est au coeur du Jardin des Tuileries que la maison Lacoste a installé son imposant podium, entouré d’arbres et de verdure. Posées ça et là, les lettres formant le nom de la maison donnent déjà le ton de ce défilé mixte, arborant un graphisme fun et cool aux couleurs de la célèbre marque.

Mélange des genres

Pour cette collection anniversaire, Felipe Oliveira Baptista est parvenu à mêler avec brio les codes « bourgeois » et les codes sportifs, proposant notamment un savant mix des matières. Le tout s’inspirant de deux films français du milieu des années 90 : « La Haine » de Mathieu Kassovitz et « Conte d’été » d’Eric Rohmer.

Ces influences se traduisent par de nombreuses silhouettes rétro, tout droit sorties des années 90, 80 et parfois même des années 30 comme cette version moderne de l’iconique pantalon taille haute à pinces, plis et revers, de la maison. Le directeur artistique de la maison fait le pari audacieux de mélanger matières techniques et nobles, présentant un coupe-vent en nylon et daim ou un jogging en maille torsadée et cachemire, et fait la part belle aux matériaux high-tech, qui viennent se greffer à des icônes du vestiaire des années 90 (coupes-vent, vareuses, joggings taille haute amples).

L’emblématique crocodile s’est bien évidemment invité à la fête, en imprimés ou brodé sur l’iconique polo, mais également sur des pièces plus inattendues. On le retrouve ainsi sur les mors d’un mocassin ou sur les boutons d’un élégant blazer aux inspirations sportswear chic.

L’iconique polo réinventé

Créé il y a 85 ans, le polo blanc de la maison Lacoste s’offre une cure de jouvence pour cette collection printemps-été 2018. Déconstruit, décliné en oversized, drapé ou transformé en robe asymétrique, le polo se joue des codes et devient plus audacieux que jamais.

Plutôt classique chez l’homme, il vient clairement sublimer le corps de la femme. En résultent des silhouettes urbaines et sportswear, agrémentées d’une touche d’élégance à la française et d’une bonne dose de sensualité et de légèreté. Le tout décliné dans une palette de pastels et de teintes Lacoste iconique (marine, blanc, vert).

source AFP-Relaxnews