© Neutrogena / Johnson & Johnson Consumer Inc.
- Publicité -MIB_MIROITERIE208

(Relaxnews) – La technologie nous change la vie. Les pratiques esthétiques n’échappent pas à la règle. Lorsque l’on se penche sur les innovations du secteur cosmétique, il devient évident que le domaine du soin de la peau subit un relooking high-tech. Les quelques prototypes suivant font déjà les gros titres.

Dermatologie numérique
Le géant Neutrogena explore le numérique, notamment par le biais de l’appareil ‘SkinScanner’, associé à l’application Skin360. Fonctionnant grâce à la technologie FitSkin, le SkinScanner est un outil permettant d’effectuer un diagnostic complet de la peau grâce à 12 puissantes lampes, une lentille grossissante 30x et une batterie de capteur ultra-précis. Du taux d’hydratation à la profondeur des rides, les infos sont transmises à l’application qui les traduit sous forme de scores. En plus d’offrir des conseils précis en fonction des résultats, l’application prévient l’utilisateur de l’évolution de la peau au fil du temps afin d’adapter les habitudes de soin.

Des « wearables » anti-UV
Le groupe l’Oréal ne plaisante pas avec la protection solaire. La marque a présenté un capteur UV électronique sans pile appelé ‘UV Sense’. L’appareil se porte sur l’ongle du pouce (jusqu’à deux semaines) et mesure l’exposition aux rayons ultraviolets. La capacité de stockage est de 3 mois de données. Les adhésifs permettant de fixer le capteur sont interchangeables. Une application associée recueille les informations et envoie des alertes le cas échéant. L’Oréal a également lancé une édition limitée de l’innovant ‘Patch UV’, lancé en 2016. Les deux technologies seront commercialisées via sa marque La Roche-Posay cette année.

Seconde peau
Ce mois-ci, la marque nippone Shiseido a annoncé l’acquisition de la technologie XPLTM ‘Second Skin’. Rachetée à la startup américaine Olivo Laboratories, cette « peau artificielle respirante, flexible et quasi-invisible » offrirait des avantages « que ne permettaient pas les techniques cosmétiques traditionnelles et la chirurgie esthétique ». Cela ouvre un large champ de possibilités dans le domaine de la correction esthétique. « Notre transaction avec Olivo représente une étape intéressante vers la création d’une catégorie entièrement nouvelle de produits de beauté à l’échelle mondiale. Elle s’inscrit dans le cadre de notre stratégie à moyen et long terme VISION 2020 », explique Masahiko Uotani, PDG de Shiseido. « L’innovation Olivo ‘Second Skin’ rejoindra le portfolio Shiseido, déjà bien rempli (technologie de personnalisation de MATCHCo, l’intelligence artificielle de Giaran et notre propre plateforme personnalisée OPTUNE) ».

source AFP-Relaxnews