26e weekend carnavalesque dans les rues de Vittel.
- Publicité -MIB_SVB224

Depuis des mois, les participants peaufinent costumes, chorégraphies et chars. Pour la 26e année, la ville thermale se prépare à fêter son Carnaval en grandes pompes. A vos masques, prêts, partez !

Le Carnaval de Vittel est un des plus importants des Vosges par son nombre de chars et de formations musicales. Durant deux jours, chaque deuxième week-end de mars, la fête bat son plein. Après les superstitions l’an passé, cette année, les comptines sont à l’honneur puisque la ville adhère à une chaîne de chars provenant du carnaval d’Albi et cinq chars ont donc été achetés pour l’occasion (qui seront d’ailleurs revendus après l’événement à la ville de Rumilly en Haute-Savoie).

De leur côté, les associations et les groupes de particuliers ne sont pas en reste et s’affairent. On compte trois nouveaux venus parmi les groupes : le BCV (Club de football de Bulgnéville, Contrexéville, Vittel), les structures médico-sociales de Ravenel (Mirecourt) et l’Odyssée de Monthureux-sur-Saône qui se réjouissent de participer à leur premier Carnaval et de se faire connaître.

La fête s’ouvrira samedi après-midi avec le Carnaval des enfants et une formidable démonstration de Zumba kids square Robert Hossein à 15 h 30. Puis se poursuivra avec le défilé des enfants animé par la Guggen burlesque les clochards, le groupe de sorcières de Graben et les vignerons d’Unterjesingen. A l’issue du défilé, le traditionnel goûter sera offert par la ville avec la collaboration du conseil des jeunes de Vittel.

Suivra un repas à la salle du moulin et un bal avec OJ Ludo organisé par l’association Les Temps Bourrins. Un concours permettra de mettre en lumière les costumes et d’élire les plus beaux. Le dimanche matin, à 11 h 15, des aubades avec des musiques carnavalesques se tiendront au parc Badenweiler.

L’inauguration officielle et le défilé en ville commenceront à 15 heures, dimanche. Le Corso se déploiera de la rue de Verdun en passant par la Saint-Martin, le square de l’Alpha, la ruelle du moulin du bas, la rue de Verdun en contre-sens, la rue du général Mangin et la place Lyautey. Pour des raisons de sécurité, le circuit sera écourté tout comme il l’avait été en 2017.

Le cortège compte douze chars plus extraordinaires les uns que les autres, hauts en couleurs et en taille puisque certains mesurent cinq mètres de haut, explique Elisabeth Dazy, responsable du service animation interculturel de la ville de Vittel. Une partie arrive en kit au mois de juin et nécessite des heures de travail pour être remontée. Et ne parlons pas des perchistes obligés de jongler pour faire passer les fils électriques lors du défilé de ces têtes de papier mâché gigantesques !

Quant aux vingt-cinq groupes costumés, certains comptent près de quatre-vingt-dix personnes et ce sont au total 800 personnes qui défilent déguisées et grimées dans les rues de la ville ! Les guggenmusik proviennent de France, de Guadeloupe, de Suisse, d’Allemagne avec un seul mot d’ordre : faire un maximum de bruit. A la différence des fanfares d’autrefois un peu sages, ils sont costumés, grimés à l’aide de pochoirs, accompagnés de percussions sur roulettes, batucada et ils mettent une ambiance de folie !

25 000 personnes sont attendues, provenant de France et des pays limitrophes. Il faut le voir et l’entendre pour le croire. Mais le mieux est sans nul doute de venir le vivre en direct !

Muriele Charlet-Dreyfus

Corso Carnavalesque

Samedi 10 et dimanche 11 mars

Samedi soir : repas dansant 17 € (adultes) et 8 € (enfants)

Bal du Carnaval samedi à 21 h 2 €.

Gratuit pour les costumés et moins de 12 ans 

www.ville-vittel.fr