- Publicité -mini-banniere-468px-x-60-px-Planete-et-Energie-2018
- Publicité -mini-banniere-Planete-et-Energie-2018

S’il y a quelque chose que Vianney Huguenot ne connaît pas, c’est la langue de bois. Son franc-parler et son amour des rencontres, il les a amassés dans son livre Les Vosges comme je les aime. On vous emmène découvrir cette langue des bois !

Ne lui parlez surtout pas d’autoroutes et de raccourcis pour arriver plus vite. Ce globe-trotteur au format lorrain explore les Vosges dans un livre à la rencontre de ses habitants. Au bistrot, chez le coiffeur, à travers les champs, Vianney Huguenot aime les routes qui s’allongent, les chemins qui font des détours et les places de village qui se remplissent doucement.

Quand nous l’avons rencontré sur une des terrasses où il aime prendre la mesure du temps qui passe, nous lui avons demandé de nous résumer un concentré du meilleur des Vosges à la sauce Vianney. Départ pour Lironcourt. Chez Thérèse et René. Un havre de paix, bordé de champs à perte de vue, où toute une basse-cour s’éparpille en totale liberté.  » J’ai trouvé là une merveille de la nature, des gens rayonnants… Dans toutes villes il y a l’entrée principale, celle des guides touristiques. Mais il faut savoir passer par ailleurs. Il ne faut pas hésiter à pousser la porte et aller à la rencontre « , propose notre baroudeur vosgien. 

Hors du temps

 » Bruits, odeurs, atmosphères, paroles et regards  » : loin des monuments et du prêt-à-consommer touristique, la balade vosgienne de Vianney Huguenot est avant-tout une flânerie ! Dans son livre, 650 photos, 3 années de balade, 80 communes traversées  » et à chaque fois je redécouvre les Vosges !  » 

Journaliste, communicant, chroniqueur radio : Vianney roule aussi sa bosse et sa plume dans le paysage médiatique lorrain. C’est tout naturellement que ce livre publié en partenariat avec France Bleu Sud Lorraine a vu le jour. Un livre à ne jamais laisser reposer, pour y piocher quelques excellentes découvertes. Comme à  » Plombières hors du temps, tout y est d’un autre monde. Cette ville me fait penser à Vichy « , ou à Poussay :  » J’y suis allé une semaine avant sa célèbre foire (et ses 200 000 visiteurs, ndlr). La ville était déserte, j’avais Poussay pour moi tout seul ! C’est un village très mignon, méconnu, bucolique. J’ai pensé au film Les Valseuses quand Depardieu se pointe dans une station balnéaire désertée. « 

 » Je me méfie par nature « 

En bon carnettiste, Vianney croque les Vosges et propose des promenades à thème. Comme par exemple  » Les Vosges de la chanson  » : Brel qui annonce la fin de sa carrière à Vittel, Edith Piaf qui évoque Saint-Dié dans une chanson, Niagara qui a tourné un clip à Vittel, Chantal Goya qui a entamé sa carrière à Remiremont…

Amoureux de la marche à pied, Vianney prend les chemins de traverse aussi souvent que possible. Pour y puiser une indispensable nourriture et une leçon de vie.  » Je déteste être encadré et enfermé, je me méfie par nature, et j’ai toujours envie d’aller voir par moi-même. Ne prenons pas la vie au sérieux. Allez voir les gens par vous-même, les Vosgiens aiment raconter leur région.  » Et sans langue de bois !

Les Vosges comme je les aime
par Vianney Huguenot
Éditions Vent d’Est, 26 euros