C’est un classique à voir ou à revoir dans cette version très aboutie du Centre Dramatique Régional de Tours. Pas moins de 17 comédiens sur scène pour faire vivre la quarantaine de rôles écrits par Edmond Rostand.

Cyrano c’est léger, désinvolte, élégant. Mais la pièce de Rostand interroge aussi chacun sur  » ses raisons de vivre et de mourir, de lutter et d’être fidèle à soi, d’imaginer et de résister, de réussir ou de rater sa vie – d’être tout… ou de n’être rien !  » comme le résume parfaitement Gilles Bouillon, qui signe ici une mise en scène saluée par le public et les critiques, et qui débute une tournée à travers la France. Gilles Bouillon voit Cyrano comme un monument qu’il faut  » visiter « .  Et avec ces 17 comédiens du Centre Dramatique Régional de Tours il y a de quoi se laisser aller à la contemplation d’un texte magnifiquement incarné.

Dans le premier rôle, Christophe Brault joue le panache de Cyrano mais aussi ses clair-obscur, flanqué du célèbre appendice nasal qui vaut la fameuse tirade  » C’est un roc ! … c’est un pic… c’est un cap ! Que dis-je,c’est un cap ? … c’est une péninsule !  » Christophe Brault, comédien qui aime alterner entre le répertoire classique (il a joué Molière, Shakespeare, Corneille…) et le registre contemporain, produit à son image un jeu toujours inattendu.