Elles sont une poignée de copines touchées de près ou de loin par le cancer du sein. En 2016, elles s’étaient rencontrées autour de Lucie Maurer, jeune kinésithérapeute spécialisée en cancérologie. En 2018, elles ont créé l’association Bulles Roses pour aller plus loin.

Elles (ou ils si le masculin l’emporte toujours sur le féminin), ce sont Delphine et Cyril Jailly, Sylvie Chary, Emilie Aubry, Sabine Perrin et Lucie Maurer. Suite à la première opération menée par Lucie en octobre 2016, elles ont souhaité rempiler et passer à la vitesse supérieure.

Cette année, avec le soutien de la ville de Sainte-Marguerite et de nombreux et généreux sponsors, elles ont organisé deux journées à la salle des fêtes de Sainte-Marguerite, autour du cancer du sein. Une journée pour faire la fête et récolter des fonds pour l’Institut de Cancérologie de Lorraine et une journée pour informer.

Vendredi 19 octobre à partir de 19 heures, l’association Bulles Roses proposera quatre concerts : Tiphaine Wary, Snapshot, Last Time et Les Keskifonk. Le prix des places a été fixé à 5 €. Les musiciens jouant pour la bonne cause, les Bulles Roses pourront reverser l’intégralité du prix des billets à ICL ainsi que les bénéfices de la buvette et des sandwiches vendus. En bref, venez nombreux à cette soirée : vous vous amuserez, écouterez de la bonne musique et soutiendrez une grande cause !

Samedi, à partir de 15 heures, de nombreux ateliers gratuits sont proposés : démonstration de sophrologie, de qi-gong, ateliers d’auto-bandage et d’auto-drainage pour apprendre à résorber le lymphoedème (gros bras). Des manchons de toutes les couleurs sont exposés par la marque Juzo. La Vie naturelle expliquera quels sont les alliés à avoir dans son réfrigérateur pour mieux vivre durant la maladie (et après) : jus de betterave, produits détox…

Il y aura un atelier de trichothérapy, (à ne pas confondre à la tricothérapie !) Il s’agit de techniques de soins énergétiques pour tailler les cheveux et communiquer de l’énergie. On découvrira les bienfaits du nursing touch, ces massages englobants qui aident à lutter contre la douleur. Il y aura aussi des présentations de perruques, de lingerie adaptée. Une socio-esthéticienne donnera des conseils aux femmes pour continuer à se sentir belles. Une art thérapeute expliquera comment tenir un journal intime. La librairie Le Neuf tiendra un coin livres.

A 20 heures, ce même jour, trois conférencières, le docteur Anne Lesur, chef du parcours sein de l’ICL, Myriam Dubuc sexologue et psychologue et Virginie Adam, psychologue évoqueront le cancer chez la femme jeune, l’accompagnement des patientes et des accompagnants (enfants et conjoint car toute la famille est impactée) et l’atteinte à la féminité. Aujourd’hui, on parle d’une femmes sur huit susceptibles d’être atteintes par cette maladie au cours de leur vie et de 58 000 nouveaux cas par an. On connaît tous et toutes une personne concernée par le cancer du sein.