Jean-Louis Aubert en concert à la Rotonde de Thaon-les-Vosges.
© X. Leoty - AFP

On croit connaître Jean-Louis Aubert par cœur : il nous a tellement parlé de lui ! Pourtant, il est encore capable de nous surprendre. Aujourd’hui, il s’installe dans des petites salles pour revisiter ses plus grands succès et donner un aperçu de son prochain album. Il sera à la Rotonde prochainement !

C’est juste une illusion, comme une bulle de savon ! Cette icône du rock au look d’éternel adolescent a atteint la soixantaine. Pourtant, on n’a pas vu défiler le temps avec lui. Auteur, compositeur, interprète, chanteur, guitariste, producteur, leader des groupes Téléphone puis des Insus, Jean-Louis Aubert sait tout faire.

Né en 1955 dans l’Ain, il se passionne très tôt pour la musique. Dès quinze ans, il forme son premier groupe avec ses amis Louis Bertignac et Olivier Caudron. Après un passage aux Etats-Unis, il rentre en France et forme le groupe Sémolina. Warner Music enterre leur premier disque… devenu depuis collector !

Tout bascule en 1976 quand lui et Richard Kolinka jouent pour la première fois avec leur ami Louis Bertignac et la bassiste Corinne Marienneau. Leur répertoire composé de reprises anglo-saxonnes – Rolling Stones, Led Zeppelin- et des premières chansons de Jean-Louis Aubert est un triomphe. Ils deviennent le groupe phare du rock des années 1980. Bombe humaine de l’album Crache ton venin est vendue à 450 000 exemplaires !

Et le groupe réalise son rêve : jouer en première partie d’Iggy Pop en Angleterre et en Allemagne et en première partie des Rolling Stones devant près de 80 000 personnes. Après dix ans d’aventures et cinq albums studio, la lassitude vient et le groupe se dissout. Le chanteur sort alors des albums intimistes dont le succès ne se dément pas.

200 000 albums H vendus et double disque d’or, suivis de tournées à guichets fermés de plusieurs mois. En 2014, il tombe sous le charme de la poésie de Michel Houellebecq. En 2015, le groupe Téléphone se réunit de façon éphémère sous le nom « les Insus ». L’album live retraçant leur tournée est sorti l’an dernier.

Aujourd’hui, Jean-Louis Aubert se lance à l’assaut des petites salles avec une simple guitare. Sans lui, c’est sûr, il manquerait un temps à notre vie. Sans lui, notre alter ego !

Jean-Louis Aubert

Mercredi 14 novembre, 20 h 30

La Rotonde, Thaon-les-Vosges

Tarif : 49 €