ContreBrassens à découvrir à Épinal.
© PA Giraud
- Publicité -100_468x60

Pauline Dupuy, chanteuse et contrebassiste ose l’un des plus jolis répertoires. En exploitant toutes les sonorités de son instrument, elle souligne la profondeur des textes, parfois drôles, parfois profonds, engagés.

Elle met en valeur toute leur humanité. La voix est douce, particulièrement mélodique. Pauline accomplit le tour de force de faire, tout à la fois, revivre et oublier Brassens.

Mais, n’oubliez pas d’ajouter de la pop, du décalé avec le british Michael Wookey, vous pourrez alors imaginer Brassens se baladant à Londres en faisant claquer ses Doc Martens sur le pavé, la moustache électrisée par l’atmosphère de cette capitale ouverte à tous les vents !

On oscille constamment entre la musique sacrée et la musique sacrilège, entre le respect immense du spectre paternel et l’irrévérence amusée nécessaire à un tel exercice.

ContreBrassens, À l’ombre du coeur

Lundi 4 et mardi 5 mars, 20 h 30

Théâtre municipal, Épinal

Tarifs : 8 à 16 euros

www.scenes-vosges.com