Zone Blanche, une enquête pleine de mystères...
© Jean-philippe BALTEL
- Publicité -MIB_FDI
- Publicité -MIB_MIROITERIE201-v2
- Publicité -MIB_MIROITERIE201-v1

En plein cœur des Vosges, l’équipe de la série Zone Blanche a posé bagages et caméras. Cette fiction oscille entre polar, fantastique et western et fait la part belle aux magnifiques décors naturels qui ornent le département. Les deux premiers épisodes ont été diffusés sur France 2 ce lundi 10 avril.

En pleine forêt, au milieu de nulle part, une voiture s’arrête. En panne, sans réseau, le conducteur cherche à atteindre le téléphone d’urgence pour appeler une dépanneuse. Mais piqué par un insecte, il manque de s’évanouir… Derrière lui, le panneau Villefranche se dévoile. C’est dans cette petite ville de près de 5 000 habitants que se situe l’intrigue de la série Zone Blanche. Le lieu, fictionnel, nous laisse une impression de déjà-vu. Et pour cause  : c’est dans nos contrées vosgiennes que le tournage s’est déroulé.

Une ville entourée de mystères

Entourée par une immense forêt, Villefranche est quasiment coupée de toute  télécommunication. Isolé, ce lieu comporte ses parts d’ombres, ses mystères, et un taux d’homicide six fois supérieur à la moyenne nationale… Mais la ville peut compter sur sa brigade et son major Laurène Weiss, portée à l’écran par Suliane Brahim de la Comédie Française. Peu connus, les acteurs n’en sont pas moins excellents. « On voulait aller dans un univers différent, montrer de nouveaux visages », avance Julien Despaux, co-réalisateur de la série avec Thierry Poiraud. « Si on prenait des acteurs plus familiers, que l’on a l’habitude de voir à la télé, ça aurait un peu brouillé cette création. »

Au delà de son scénario et du jeu d’acteurs, la série frappe par son esthétique très travaillée. « On souhaitait créer une série policière, mais en s’éloignant de l’urbain pour placer l’intrigue en pleine nature. Ce qu’on voulait, c’était créer un voyage », déclare le producteur Vincent Mouluquet, qui a travaillé en amont avec l’auteur Mathieu Missoffe. « On a construit un univers un peu à part, qui faisait rêver mais qui était aussi inquiétant et mystérieux », raconte Julien Despaux. Le divertissement flirte volontairement avec les codes du polar, du western, du fantastique et de la comédie, pour un mélange des genres innovant.

« Un western contemporain »

Pour porter à l’écran ce désir de nouveauté, il fallait trouver un lieu rare, entouré de décors naturels et en accord avec les aspirations du projet. « On cherchait quelque chose de dense, une forêt imposante, qui réponde à ce besoin d’ailleurs », explique le producteur. Le choix des Vosges s’est finalement imposé pour une partie du tournage, l’autre moitié étant réalisée en Belgique. « Au delà des paysages, il y avait des bâtiments qui correspondaient à l’idée que l’on se faisait d’un western contemporain », développe Vincent Mouluquet. Les grands espaces, les granges, les chalets de bois et les forêts vosgiennes ont fini par emporter l’adhésion.

Entre Gérardmer, Xonrupt-Longemer, le col du Bouchot ou celui de la Schlucht, la série met en lumière de nombreux lieux touristiques vosgiens. Une véritable aubaine pour le département, qui a soutenu le projet. « La région Grand Est a été une terre d’élection, on a reçu un important soutien logistique et humain », assure le producteur. De nombreux figurants ont pris part à l’aventure, ainsi que plusieurs acteurs locaux, le tout dans une ambiance très conviviale. « Se retrouver dans ces superbes décors, ça a participé à l’enthousiasme collectif », affirme Vincent Mouluquet. Si les audiences confirment l’intérêt pour la série, une deuxième saison se tournera à l’automne dans les Vosges.

Série Zone Blanche

Prochaine diffusion : lundi 17 avril à partir de 21 h

www.france2.fr

Les chiffres : 

Bon démarrage pour les deux premiers épisodes de la série, diffusés en première partie sur France 2 le 10 avril. Selon Médiamétrie, la production franco-belge a attiré 3,6 millions de téléspectateurs en moyenne, soit 15,2% de part d’audience. La chaîne était deuxième des audiences de la soirée après TF1 et « Joséphine, ange gardien ».

Les images de la première saison :