A Beautiful Day dans les salles, ce mercredi.
© SND
- Publicité -MIB_MIROITERIE208

Le cinéma compte un nouveau redresseur de torts spécialité bitume et bourre-pifs dans le grand catalogue des films de genre. Et pas n’importe lequel, puisqu’il s’agit de Joaquin Phoenix, rarement pris en défaut dans un rôle et qui se glisse, pour cette fois, dans un costume il est vrai, plutôt élimé.

Nombreux sont ceux à l’avoir essayé avant-lui, au premier rang desquels Robert de Niro dans Taxi Driver, auquel on pense, forcément, rien qu’en découvrant l’intrigue et son décor urbain. Et pour cause. A Beautiful Day plonge dans les rues de New-York, à la rencontre de Joe, marginal à la recherche d’une jeune fille qu’il était censé protéger et qui est tombée dans les griffes d’un puissant pervers.

À partir d’un scénario posé sur rails (son héros est motivé par la vengeance qu’il va évidemment tout faire pour assouvir), Lynne Ramsay détourne les codes du revenge movie pour en faire un portrait expressionniste de son personnage principal, à grand renfort de métaphores très imagées.

Et elles lui apportent le supplément d’âme nécessaire pour lui permettre de se distinguer du tout venant des séries B qui brodent autour du même thème. Et si Joe a visiblement eu, lui-aussi un passé mouvementé (si l’on en croit les flashbacks qui émaillent le film pour justifier ses fêlures), son implication se fait de plus en plus personnelle au fil du long-métrage. Jusqu’au final brutal et sans équivoque.

Un formidable écrin pour Joaquin Phoenix, habité par le rôle, qui traîne son spleen tout le long du film. Des émotions qui lui collent tellement à la peau que son interprétation lui a valu un prix au dernier Festival de Cannes. Lors du grand soir, le même jury a aussi loué les qualités d’écriture dudit film. On retiendra surtout Phoenix.

C’est lui et le regard juste et bienveillant de Lynne Ramsay sur le personnage qu’il incarne qui donnent tout leur intérêt à cette expédition punitive.

Un film de Lynne Ramsay, avec Joaquin Phoenix, Alessandro Nivola, Ekaterina Samsonov,… 1 h 25. Sortie le 8 novembre.

Bande annonce de A Beautiful Day :