Plusieurs nouveauté à découvrir au Salon Habitat et Bois 2017.
© Francis Receveur
- Publicité -MIB_MIROITERIE205-1
- Publicité -CPAM_des_Vosges_banniere_superieure_semaine_38
- Publicité -MIB_HABITAT-BOIS

Pour la 38édition du Salon Habitat et Bois, au Centre des Congrès d’Épinal, les organisateurs ont réservé quelques surprises de taille qui ne devraient pas passer inaperçues. Entrons dans l’un des salons les plus attendus du Grand-Est.

« 5 jours pour tout changer », c’est le slogan d’une émission télé qui rénove et décore des maisons. Ca pourrait aussi être celui du Salon Habitat et Bois d’Épinal qui propose, du jeudi 21 au lundi 25 septembre, de rencontrer professionnels, acteurs institutionnels et artisans, pour découvrir le meilleur de l’habitat et de la construction bois. Un domaine qui est de plus en plus prisé et qui innove d’année en année.

« Il y a toujours des nouveautés dans la construction bois, confirme l’organisateur du salon, Xavier Désindes. Les gens qui ont pour objectif de rénover leur habitat, d’agrandir ou de construire, sont de plus en plus demandeurs. Je remarque une réelle évolution des mentalités, souvent par soucis écologique. Ils sont plus sensibles et soucieux de créer des habitations éco-responsables ».

Chaque année, le salon marque la rentrée économique et commerciale du département des Vosges, voir du Grand-Est de la France, en accueillant plus de 55 000 visiteurs, porteurs de projets ou simplement venus découvrir les nouvelles innovations dans le domaine.

« Puiser des informations et profiter des conseils de plus de 350 exposants réunis autour du thème de la construction, la rénovation et l’équipement de l’habitat, c’est l’ambition que veut apporter ce salon à tous ces visiteurs.

Plus concrètement, en sortant du Salon Habitat et Bois d’Épinal, on peut repartir avec des devis, un plan de financement et une faisabilité de ses projets immobiliers les plus fous », soutien l’organisateur, qui confirme qu’en plus des professionnels de la construction bois, les visiteurs pourront rencontrer des établissements financiers et participer à des conférences-débats, sur le stand Gipeblor (voir les thèmes abordés sur la page suivante).

Pour coller toujours plus à la demande de la clientèle et rendre le salon toujours plus attractif, les organisateurs ont repensé son implantation en réorganisant l’intégralité des 25 000 m2 d’exposition. « Nous avons la volonté d’offrir un meilleur confort aux visiteurs. L’implantation des stands et allées n’avait pas été modifiée depuis 2010, il était donc nécessaire de la revoir », commence Xavier Désindes, qui ajoute que « les horaires ont été aussi modifiés avec une ouverture quotidienne à 10h et une fermeture du salon à 20h ».

Il poursuit : « nous avons constaté que les visiteurs n’avaient pas souvent la possibilité de venir au salon après leur sortie du travail, nous avons donc décidé de fermer les portes à 20h, pour une meilleure facilité d’accès ».

Autre nouveauté, la collaboration avec l’ADMR des Vosges. Un nouveau partenaire qui va permettre aux visiteurs de venir accompagnés de leurs enfants en bas-âges. « Il est souvent compliqué pour les plus petits de supporter une visite du salon. Nous avons donc mis en place une garde d’enfants gratuite pour les bambins âgés de 4 à 8 ans, assurée par des personnes agréées de l’ADMR. Cet accueil pour les enfants sera proposé pendant l’intégralité du salon », ajoute-t-il.

Enfin, une autre nouveauté devrait intéresser petits et grands puisqu’elle traduira le récent partenariat entre les organisateurs et l’association les Gueules de Bois, originaire de Vagney. Cette dernière est l’organisatrice de la dernière Fête du bois, au Haut-du-Tôt, proposée il y a quelques mois, qui exposait ses différentes machines de transformation du bois, de débardage, ainsi que des concours de bûcheronnage, comme on peut le voir régulièrement dans les Alpes.

L’association vosgienne composée d’amoureux de la nature, de la forêt et des métiers liés au bois en particulier, a accepté de venir présenter et exposer ses différentes machines de transformation du bois, ainsi que de découvrir comment on transforme le bois brut. Des démonstrations de bûcheronnage seront proposées tout au long du week-end, ainsi qu’une sensibilisation du rôle indispensable du bûcheron dans la nature et de la sylviculture en général.

Notons que la Fédération Française du Bâtiment aura un stand qui regroupera les quatre entreprises lauréates du concours entreprises/apprentis. Elle présentera aussi les différents métiers et formations liés au bâtiment et métiers du bois.

Salon Habitat et Bois

Du 21 au 25 septembre, 10 h à 20 h

Centre des Congrès, Épinal

Tarif : 6 euros, gratuit pour les moins de 18 ans et pour les femmes le 21 septembre

www.salon-habitatetbois.fr