De gauche à droite, Quentin, Antoine et Aurèle sont fiers de présenter leur nouvelle collection optique.
- Publicité -MIB_MIROITERIE208

Née de la rencontre entre cinq étudiants de l’ENSTIB en 2013, In’Bô est désormais une entreprise reconnue nationalement, qui confectionne des lunettes, skateboards et vélos en bambou. Basée dans la commune vosgienne des Voivres, la société vient d’entrer dans une nouvelle dimension en proposant des lunettes optiques.

L’histoire est belle pour Antoine Cochennec, Aurèle Charlet et Quentin Lejannou. Vosgiens d’adoption, les trois anciens étudiants de l’ENSTIB ont décidé d’unir leurs forces avec deux autres anciens de la promotion de 2013, pour créer l’entreprise In’Bô, « un nom qui vient du patois vosgien signifiant le bois ou la forêt », explique Aurèle, originaire de La Rochelle.

Aujourd’hui, l’équipe de cinq s’est réduite à trois associés mais a réussi à prospérer en commercialisant des lunettes solaires en bois 100 % vosgiennes. « Nous avons été accompagnés par la couveuse d’entreprise Pacelor, au sein d’un programme d’aide à la création, portée par Terre de Hêtre et le Pays d’Épinal. Notre objectif était de créer des lunettes, des skateboards et des vélos en bois. Et en 2016, notre développement a permis d’augmenter les effectifs en embauchant deux nouveaux commerciaux et deux autres éléments à la production. Nous sommes désormais 9 salariés dans l’entreprise et nous avons décidé d’axer notre production sur les lunettes puisqu’elles constituent 80 % de notre chiffre d’affaires », confirme Antoine.

Distribués dans plus de 270 points de vente en France et en Europe, les produits In’Bô confectionnés dans les Vosges, ont connu une belle expansion avec plus de 2 800 lunettes et 383 skateboards vendus, « pour atteindre un chiffre d’affaires de 360 000 euros, qui permet de dépasser l’équilibre financier de l’entreprise », ajoute Antoine, avant de confier avoir l’ambition de dépasser les 4 500 ventes de lunettes, fin 2017, grâce à la nouvelle collection optique.

Depuis quelques mois, les associés ont décidé de consacrer l’essentiel de leur activité à la création de lunettes en bois. « Nous faisions essentiellement des lunettes de soleil mais notre nouvelle collection porte sur les lunettes optiques. Nous avons participé au Salon de l’optique de Paris pour avoir les premiers échos des lunettiers et des clients et nous sommes ravis d’avoir eu des retours très encourageants. Alors qu’en 2016, nous avions vendu 500 paires, nous visions 750 ventes cette année. Et nous repartons de l’édition 2017 avec 1 200 commandes. ça va dans le sens de la pérennité de notre entreprise », déclare avec un large sourire le dirigeant.

Et la réputation d’In’Bô touche même les peoples, grâce au maire de la commune des Voivres, Michel Fournier, qui est « notre VRP de luxe », plaisante Aurèle en rappelant que l’élu avait déjà fait la promotion des lunettes en bois dans une émission de Frédéric Lopez, en les offrant à Pascal Obispo. « Cet été, monsieur le maire a été reçu à l’Elysée et il a offert deux paires au président Emmanuel Macron et à son épouse », rapporte-t-il fièrement.

De quoi offrir une belle visibilité à la petite entreprise qui devient grande.

Trophées PME Bougeons-nous

Créé en 2010, à l’initiative du journaliste RMC Jean-Jacques Bourdin, les Trophées PME Bougeons-nous ont déjà récompensé des entreprises vosgiennes. En 2013, De Buyer industrie avait obtenu le prix de l’entreprise familiale. La même année, les Gérômois de HT Concept diffusion avaient été distingués dans la catégorie entreprise artisanale. Cette année, In’Bô fait parti des favoris pour décrocher le trophée de l’entreprise créative de l’année. Réponse mercredi 18 octobre. A la clé, 100 000 euros d’espace publicitaire national, pour chaque lauréat.