C’est une très bonne nouvelle pour tous les Vosgiens et notamment les habitants du secteur de Remiremont. La desserte TGV de la cité des chanoinesses est officiellement maintenue au delà du 9 décembre prochain.

L’an prochain, il y aura toujours deux allers-retours quotidiens Paris – Remiremont et Remiremont – Paris. Seul changement, le départ du TGV du soir au départ de la « Coquette » et à destination de la capitale, est décalé d’une heure, à 16 h 56.

La ligne TER qui relie Épinal à Saint-Dié-des-Vosges, sera également maintenue. Mais sous quelle forme ? Dans un premier temps, au moins, le service sera assuré sous forme de liaison routière par bus. Les trains de la ligne 18, dont l’avenir s’inscrit en pointillés en raison des lourds travaux nécessaires, cesseront de circuler dès le 22 décembre prochain.

Le président du Conseil départemental, François Vannson, a réagi par le biais d’un courrier envoyé à la ministre des transports, Elisabeth Borne (voir ci-dessous). « Je tenais à vous remercier de votre réponse favorable au maintien, avec en pratique quelques modifications dans les horaires et cadencements, de l’arrêt terminal TGV de Remiremont ainsi que de la ligne TER Epinal / Saint-Dié-des-Vosges », écrit-il. « Nous avons le sentiment d’avoir été écoutés et que les enjeux de nos territoires ont été entendus ».

Dans le dernier paragraphe, François Vannson n’omet pas d’évoquer quelques « inquiétudes » au sujet d’autres lignes TER et TGV : « Quid du terminal TGV de Saint-Dié-des-Vosges ? De l’arrêt TGV de Neufchâteau ? –  et des infrastructures afférentes. (…) Nnous demeurerons tous vigilants et mobilisés pour que perdure un schéma ferroviaire vosgien cohérent avec les besoins de mobilité et d’accessibilité de nos populations et adapté aux nécessités de développement et d’attractivité de notre territoire ».

Les nouveaux horaires des allers-retours Remiremont-Paris :

Départ de Paris Est à 12 h 28 et 18 h 09 ; arrivées à Remiremont à 15 h 08 et 21 h 05

Départs de Remiremont à 6 h et 16 h 56 ; arrivées à Paris Est à 8 h 46 et 19 h 56

La desserte TGV de Remiremont et la ligne TER Épinal-Saint-Dié-des-Vosges sont maintenues. Ce sont de bonnes nouvelles…

Publiée par François Vannson sur Mardi 27 novembre 2018

 

Concernant le train toujours, la Région Grand Est vient de confirmer que des travaux seront réalisés en 2020 sur la ligne Épinal – Belfort.

Communiqué : La Région Grand Est soutient la ligne ferroviaire Epinal – Belfort

« Les élus de la Commission permanente du Conseil régional, réunis sous la présidence de Jean Rottner, ont accordé une subvention de 3,5 millions d’euros à SNCF Réseau pour financer les travaux de remise en état de la ligne ferroviaire interrégionale entre Epinal et Belfort.

Pour pérenniser cette ligne de desserte fine du territoire, aujourd’hui en situation de fragilité, et répondre aux besoins des voyageurs entre Epinal et Belfort, la Région Grand Est financera l’opération en totalité sur son territoire, c’est-à-dire sur la section de ligne entre Epinal et Bains-lès-Bains. Les travaux seront réalisés en 2020 par SNCF Réseau, maître d’ouvrage. En parallèle, la Région Bourgogne-Franche-Comté s’engage à financer les travaux nécessaires sur la section de ligne entre Bains-lès-Bains et Belfort.

Cette action volontariste menée par la Région Grand Est vise à permettre le maintien de liaisons performantes par les transports publics reliant des villes moyennes aux métropoles et desservant des territoires à composante principalement rurale. Elle s’inscrit en cohérence avec les engagements de la collectivité pris dans le cadre du Pacte pour la Ruralité et en faveur des villes moyennes.

A l’heure où les débouchés ferroviaires vers le Sud de la France sont menacés par le retrait des TGV par la SNCF pendant les travaux à Lyon Part-Dieu, la Région Grand Est confirme encore son engagement pour renforcer les corridors Européens Nord – Sud. Après l’annonce de la création en décembre prochain, de deux allers-retours TER entre Nancy et Dijon, cet investissement dans l’infrastructure entre Epinal et Belfort s’inscrit aussi dans la volonté de développer à plus long terme les connexions vers le Sud de la France via la gare de Belfort TGV. »

En que maire d'Epinal, Président de l'agglomération d'Epinal, vice-président du Sillon Lorrain, je ne peux que saluer…

Publiée par Michel Heinrich sur Samedi 24 novembre 2018