La Saint-Valentin restera encore longtemps le jour des amoureux.
- Publicité -100_468x60

La Saint-Valentin, célébrée ce jeudi 14 février, reste un temps fort de la consommation, centrée sur cette «valeur refuge» qu’est le couple, même si pour se démarquer des autres occasions promotionnelles, elle est de plus en plus traitée par l’humour, voire la dérision.

Après le Black Friday, Noël, ou encore les soldes, les fêtes ou événements commerciaux sont de plus en plus nombreux et se succèdent durant l’hiver, rendant frileux le consommateur au moment où arrive le 14 février.

Pourtant, la Saint-Valentin demeure un temps fort pour les commerçants puisque, selon les dernières statistiques, 50 % des couples la fêtent toujours. Elle reste une fête intergénérationnelle qui concerne autant les homos que les hétéros, les jeunes que les anciens.

Malgré les critiques récurrentes sur son aspect commercial, la Saint-Valentin n’est pas vraiment perçue comme telle par les couples, notamment chez les jeunes. Une façon de célébrer l’amour qu’ils tiennent à respecter afin de « s’inscrire dans un rituel social » explique les sociologues, qui parient que le 14 février restera romantique encore longtemps.