Le nouveau label devrait permettre à tous d'accéder aux bâtiments administratifs.
- Publicité -MIB_MIROITERIE205-1
- Publicité -CPAM_des_Vosges_banniere_superieure_semaine_38
- Publicité -MIB_HABITAT-BOIS

Dans les milieux ruraux comme urbains, l’accessibilité pour tous des bâtiments est devenue une priorité pour les associations de défense des personnes à mobilité réduite, telle que l’APF (Association des Paralysés de France).

Depuis le début du mois de mars, le label Accessibilité évalue « l’accessibilité universelle des bâtiments tertiaires » et change les choses.

Elle juge et délivre le label si le bâtiment permet d’accueillir facilement tous les publics, handicapés, femmes enceintes, enfants ou personnes âgées, d’accéder et circuler facilement dans des bureaux administratifs, centres de congrès, hôtels, centres commerciaux, restaurants, établissements scolaires, pénitentiaires ou médicaux…

Six critères sont évalués par la société Cartivéa, pour décrocher 3 niveaux de conforts (1 à 3 étoiles), comme la facilité d’accès, d’usage, la sécurité, le confort acoustique, visuel et la prise en compte des besoins des utilisateurs.